J’ai un drone. Et maintenant?

 

Les exigences auxquelles vous devez satisfaire pour utiliser votre drone dépendent du poids du drone et de l’endroit où vous souhaitez le faire voler. L’arrêté royal distingue trois classes : classe 1, classe 2 et usage privé.


Si votre drone pèse moins d’un kilo (masse maximale au décollage) et que vous comptez le faire voler au-dessus d’un terrain privé, le vol relève de la classe usage privé. Si vous faites voler votre drone au-dessus d’un terrain d’aéromodélisme, vous devez respecter les règles de l’aéromodélisme. Si vous souhaitez faire voler votre drone ailleurs, vous devez respecter les exigences de la classe 2 si le vol est effectué hors des espaces aériens contrôlés, des villes et des communes, sans survoler des personnes, avec un drone de moins de 5 kg et sans dépasser une hauteur de 45 m. Dans tous les autres cas, vous devez respecter les exigences de la classe 1.


Tous les vols effectués avec un drone pesant plus de 5 kg (masse maximale au décollage) relèvent de la classe 1.

 

Pour ce qui est des drones pesant plus de 150 kg, ce n’est pas la DGTA mais bien l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) qui est compétente. Vous trouverez de plus amples informations sur le site internet de l’EASA.

 

Droneguide.be est en ligne - Axé autour d’une carte, le site montre clairement toutes les zones où les drones peuvent voler et les zones interdites aux drones (temporairement ou en permanence). 

 

Les vols indoor ne font l’objet d’aucune disposition légale. Gardez une distance de sécurité par rapport aux personnes et aux biens au sol.