Programme d’entretien d’aéronef

Chaque aéronef immatriculé en Belgique doit être inclus dans un programme d’entretien (AMP) approuvé ou déclaré, sauf exception (voir réglementation EU 1321/2014, PART-ML). Cet AMP détaille l’entretien programmé dont l’exécution est nécessaire au maintien de la navigabilité de l’aéronef. Un même AMP peut s’appliquer à plusieurs aéronefs tant qu’il identifie clairement l’effectivité de chaque tâche.

 

Le contenu de l’AMP devrait être basé sur le « maintenance review board report » (MRBR), sur le « maintenance planning document » (MPD), sur le(s) chapitre(s) pertinent du manuel d’entretien de l’aéronef (AMM) ou sur toutes autres données d’entretien applicables contenant des informations sur l’entretien programmé, incluant également l’entretien de composants. Un programme de fiabilité doit y être inclus quand ceci est applicable tel que par exemple si le programme de maintenance se base sur une logique MSG-3.

 

Le contenu de l’AMP doit être revu au moins tous les ans pour garantir le maintien de sa validité eu égard :

  • aux pratiques opérationnelles,
  • aux instructions de l’autorité compétente (uniquement dans le cas des aéronefs qui ne sont pas soumis à la Part-ML du règlement EU 1321/2014),
  • à toute instruction d’entretien nouvelle ou révisée développée par le titulaire du Certificat de Type (TC), les titulaires de supplément au certificat de type (STC) et tout autre organisme publiant de telles données (ex : EASA MIP selon le règlement EU 1321/2014, Part-ML, ML.A.302 (d)),
  • aux instructions obligatoires (ex : AD, Airworthiness Limitations,…).
  • aux possibles évolutions de configuration de l’aéronef,
  • à l’expérience acquise en maintenance,
  • aux constats relevés lors de la revue de navigabilité (« Airworthiness Review »).