Conduite dangereuse : 5 millions de messages de sensibilisation envoyés

Les fiches de sensibilisation à la sécurité routière envoyées avec les perceptions immédiates fêtent cette année leur troisième anniversaire. Depuis 2019, plus de cinq millions de ces fiches ont été diffusées aux contrevenants, dans le but de leur faire prendre conscience des dangers liés aux comportements inappropriés, comme la vitesse excessive ou la consommation d’alcool au volant par exemple.

 

Quatre infractions dans le collimateur

Depuis trois ans, nous joignons nos compétences fédérales et régionales au service d'un projet de sensibilisation des contrevenants au respect de la réglementation routière et de la vie d’autrui. Toute personne qui :

  • roule trop vite,
  • tient son smartphone à la main,
  • conduit sous l’influence de l’alcool, ou
  • ne porte pas sa ceinture de sécurité

reçoit avec sa perception immédiate, une fiche de sensibilisation aux dangers et aux risques de son comportement sur la route.

 

La sécurité routière, l’affaire de tous !

Le 21 mai 2019, les contrevenants recevaient leur première fiche de sensibilisation dans leur boîte aux lettres, et depuis, ce ne sont pas moins de 5.312.605 exemplaires qui ont été envoyés aux contrevenants routiers. Ces fiches ont pour but de donner matière à réfléchir quant aux comportements, et d’inviter les contrevenants à le modifier pour plus de sécurité sur nos routes. Les défis dans le domaine de la sécurité routière sont nombreux, c'est pourquoi nous nous efforçons d'obtenir l'engagement de tous nos citoyens. 

En 2021, le nombre de fiches envoyées a considérablement augmenté:

  • Vitesse excessive sur autoroute : 439.393 contre 335.163 en 2020
  • Non-port de la ceinture : 23.541 contre 22.699 en 2020
  • Alcool au volant : 3.948 contre 1.772 en 2020
  • GSM au volant : 74.958 contre 67.086 en 2020

 

Une action conjointe du fédéral et des régions

En plus, en 2021, pas moins de 1.670.421 fiches de sensibilisation sur les excès de vitesse commis sur des routes régionales ont été envoyées : 617.394 en Wallonie, 1.028.658 en Flandres et 24.369 à Bruxelles.

 

Cette belle coopération entre le SPF Justice, le SPF Mobilité et les trois régions sera poursuivie, certainement aussi sous une forme numérique pour toucher le plus grand nombre.

 

Ensemble, mettons tout en œuvre pour arriver à notre objectif commun : zéro mort sur la route - All for zero !

 

Georges Gilkinet, vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité : « La vitesse excessive est un fléau sur nos routes, tout comme tous les autres comportements dangereux comme la consommation d’alcool ou de drogue, ou même le gsm au volant. Malgré l’augmentation du nombre de contrôles, les Belges restent des mauvais élèves en matière de sécurité routière, avec des conséquences bien souvent dramatiques. Il est temps de mettre un terme à l’impunité de celles et ceux qui ont décidé de faire de la route un circuit de Formule 1. Leurs actions aboutissent quelques fois à des conséquences dramatiques, comme ce fut le cas à Strépy. Et puis, il faut aussi sensibiliser tous les autres, qui sont parfois simplement distraits, aux conséquences potentielles de leur comportement. Leur envoyer une fiche de sensibilisation vitesse est un première manière de faire évoluer leur comportement. C’est par un ensemble de mesures, de la prévention en passant par le contrôle plus systématique et à la lutte contre la récidive que nous ferons reculer l’insécurité routière. J’y travaille activement, parce qu’il n’y a pas de fatalité ».

 

Vincent Van Quickenborne, vice-Premier ministre et ministre de la Justice : « En moyenne, 14% des conducteurs transportent des enfants sans utiliser de système de retenue approprié. Dès 20 km/h, une collision subie sans porter de ceinture de sécurité peut être mortelle.  Attacher sa ceinture est indispensable, son absence équivaut à une chute du 3e étage d’un immeuble, en cas de collision à 50 km/h. Je voudrais que chacun mesure la dimension humaine derrière ces fiches de sensibilisation. Alors n’oubliez pas de la boucler ! ». 

 

Annelies Verlinden, ministre de l'Intérieur, des Réformes institutionnelles et du Renouveau démocratique : « Les statistiques ne mentent pas : jusqu'à 25 % des accidents sont causés par la distraction au volant. C'est pourquoi la police locale et la police fédérale unissent leurs forces. La semaine dernière, la police routière fédérale et 110 zones de police locales ont organisé la première action nationale contre la distraction au volant. En sensibilisant et en verbalisant les gens, nous voulons faire évoluer les mentalités. Et sauver des vies. Le message aux conducteurs est clair : gardez votre attention sur la route ! »

 

Valérie De Bue, ministre wallonne de la Fonction publique, du Tourisme, du Patrimoine et de la Sécurité routière : « Outre les contrôles de vitesse, éduquer et sensibiliser les citoyens aux risques d’une vitesse excessive est l’un des leviers majeurs pour améliorer la sécurité routière. La fiche de sensibilisation vitesse y contribue en expliquant aux usagers de la route qui ont roulé trop vite, les effets concrets d’une vitesse excessive sur la conduite pour les inciter à ralentir. En Wallonie, en 2021, on estime que 60 vies auraient pu être épargnées si nous avions roulé moins vite. »

 

Lydia Peeters, ministre flamande de la Mobilité et des Travaux Publics : « La vitesse inadaptée ou excessive reste l'un des principaux facteurs de mortalité dans la circulation. En liant un message à une perception immédiate, nous nous adressons directement au contrevenant sur son comportement de manière constructive. Je vois là une occasion d'accroître l'efficacité de l'amende. » 

  

Elke Van den Brandt, ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de la Mobilité, des Travaux publics et de la Sécurité routière : « La vitesse n’est pas toujours la cause des accidents mais elle en est toujours un facteur aggravant. Chaque mort sur la route est un mort de trop. Le respect des limitations de vitesse sauve des vies. Il est indispensable de le rappeler au travers de ces fiches." 

 

Plus d’infos

Fiches de sensibilisation :

Partager de la route avec les cyclistes (PDF, 595.03 KB)

Au volant, pas d‘alcool (PDF, 456.81 KB)

Au volant, pas de GSM (PDF, 98.77 KB)

Au volant, pas d‘alcool : éthylotest antidémarrage (PDF, 106.32 KB)

Attachez toujours votre ceinture ! (PDF, 131.4 KB)

La vitesse (PDF, 317 KB)