« Women in Digital » au SPF Mobilité et Transports – Trois de nos collègues témoignent

En mars 2021, le Conseil des Ministres a validé le Plan interfédéral et intersectoriel "Women in Digital" destiné à promouvoir les femmes dans le secteur digital. Nous avons donné la parole à trois de nos collègues féminines passionnées par leur métier dans l’IT.

 

 

Plus de 25% de collaboratrices dans le service ICT

Au SPF Mobilité et Transports, nous comptons presque autant d’hommes que de femmes parmi notre personnel, 49.9% et 50.1% respectivement.

 

Dans notre Service d’encadrement ICT, 16 femmes sont présentes contre 43 hommes. Bien qu’elles soient encore en minorité, le nombre de femmes au sein du service a augmenté, passant de 13 (en 2016) à 16 femmes (en 2022).

 

Notre SPF veille à respecter l’égalité des chances et à promouvoir la diversité tant au niveau de la gestion des ressources humaines que dans les relations avec les citoyens. Cela se traduit notamment par la mise en place d’une politique gender mainstreaming qui a pour objectif de renforcer l'égalité des femmes et des hommes dans l'ensemble des politiques fédérales.

 

 

Trois femmes s’expriment

Nos collaboratrices sont d’ailleurs fières de travailler dans ce secteur et passionnées par leur métier.

 

Anouck Ryckaert, conseillère stratégique du SE ICT : En tant que conseillère, je participe à l'élaboration de la politique informatique du SPF Mobilité et Transports. Pour ce faire, j'aligne les équipes sur la stratégie centrale et je coordonne et ajuste les projets complexes. 

La mobilité est un domaine visible et fascinant qui évoluera énormément sur le plan technologique dans les années à venir ; il suffit de penser aux véhicules, avions, navires et drones autoguidés. C'est très satisfaisant de pouvoir apporter une valeur ajoutée à la société.

Il est vrai que les postes d'experts techniques sont généralement occupés par des hommes. Mais au sein du service ICT du SPF Mobilité et Transports, le nombre d'hommes et de femmes est assez bien équilibré. Je travaille tous les jours avec des collègues agréables et compétents, leur sexe n'a aucune importance pour moi. L'idée que les TIC sont un monde d'hommes ne s'applique donc pas vraiment à notre SPF.

 

Ine D’Haeseleer, UX Designer : Je travaille en tant que conceptrice UX, ce qui signifie que j'aime être le pont entre les utilisateurs finaux et l'équipe de développement pour fournir des applications conviviales, efficaces et utiles. J'ai toujours eu un intérêt pour les ordinateurs et la programmation, et cet intérêt s'est développé de manière organique tout au long de mes études.

Depuis que j'ai commencé à travailler pour le SPF Mobilité et Transports, j'en apprends encore tous les jours sur ce domaine fascinant. Le fait que nous voulions sensibiliser le public avec nos applications et apporter une contribution sociale est donc pour moi une grande motivation pour toujours donner le meilleur de moi-même.

 

Clodine Van Boxstael, aide de première ligne au sein du front office ICT : Je travaille au front office ICT en tant qu'aide de première ligne pour les problèmes informatiques. Le travail est très varié. Cela va de l'installation du logiciel et du matériel à la réparation/mise à jour de l'équipement. Et surtout aider les utilisateurs à résoudre leurs problèmes informatiques.

Pour être honnête, les hommes restent généralement plus passionnés par tout ce qui touche aux TIC que les femmes. Cette situation change progressivement. Les femmes étudient plus longtemps. Elles attendent aussi plus longtemps avant de fonder une famille, mais il y a encore beaucoup de travail à faire, car généralement l'éducation des enfants, la lessive et le pipi, la cuisine,... est encore considérée comme la tâche de la femme.  Bienvenue au nouvel homme !

 

 

« Le talent n’a pas de sexe »

En signant ce plan, nos Ministres et nos Secrétaires d’Etat s’engagent à doter la Belgique d’une stratégie cohérente en matière de promotion des femmes dans les STEM (Science, Technology, Engineering, Mathematics)/ICT à tous les niveaux de pouvoir.

 

C’est au SPF Economie qu’il incombe de rédiger la «stratégie nationale et intersectorielle Women in Digital 2021-2026 » et d’assurer, en collaboration avec un groupe de travail multidisciplinaire, le monitoring mensuel pendant cinq ans.

 

Dans le cadre de cette campagne, le SPF Economie a réalisé 5 capsules vidéos dans le but d’inspirer femmes et jeunes filles à faire carrière dans le numérique et de sensibiliser au fait que « le talent n’a pas de sexe ».

 

Découvrez les capsules vidéos ici.