Navicert : une avancée numérique majeure dans le secteur maritime

Aujourd'hui, le SPF Mobilité et Transports présente Navicert : une nouvelle application qui rend tous les certificats du secteur maritime disponibles sous forme numérique. L'objectif est de former, en quelque sorte, un pont numérique entre d’une part le SPF Mobilité et Transports et d’autre part les armateurs, les sociétés de classification et les services d'inspection internationaux. Navicert est désormais le pivot du contrôle des certificats et représente une avancée majeure en termes de digitalisation et de simplification administrative.  

 

2400 certificats par an 

Les inspecteurs de la navigation du SPF Mobilité et Transports contrôlent la sécurité à bord des navires battant pavillon belge. Lorsque les règles de sécurité sont respectées, un certificat est délivré. Il existe environ 40 types de certificats et, en moyenne, 2400 certificats sont délivrés par an. La digitalisation permet également d'éviter la perte, la détérioration ou le vol de ces documents et de réduire la consommation de papier. 

 

La digitalisation contribue à la flexibilité 

Comme le secteur maritime est un milieu international qui, au sens propre du terme, est constamment en mouvement, il est très important de faire parvenir les certificats au navire avec rapidité et souplesse. Grâce à Navicert, les certificats sont immédiatement disponibles sous forme numérique et en ligne après leur délivrance. C'est très important pour les navires qui ont besoin d'aide en cas d'incidents ou de problèmes. En cas d'incident grave, où la navigabilité du navire ne peut plus être garantie, les certificats peuvent même être retirés immédiatement.   

 

Gain de temps grâce à un suivi plus efficace et des contrôles plus rapides 

Navicert offre aux utilisateurs un aperçu de tous les certificats qu'ils détiennent et génère également des informations supplémentaires, telles que le statut de la demande ou la date d'expiration. L'application permet également de partager les certificats avec des tiers tels que les autorités portuaires. Par exemple, le certificat peut être vérifié au moyen d'un code QR, ce qui rendra l'inspection à bord beaucoup plus courte et plus efficace.  

 

Plus d'infos 

La base juridique de la numérisation a déjà été incluse dans le Code belge de la Navigation. Le 18 mai, en Commission Mobilité de la Chambre, une modification législative sera discutée qui permet de poursuivre la digitalisation et la simplification administrative, comme l'enregistrement des documents à tout moment de la journée. Cette évolution constitue un grand pas en avant dans un contexte international où des navires belges sont présents aux quatre coins du monde. 

 

Consultez le site Internet pour plus d'informations. 

 

Vincent Van Quickenborne, Vice-Premier ministre et ministre de la Mer du Nord : « Il est absurde que dans un environnement aussi rapide et international que le transport maritime, le travail soit encore mené de manière aussi archaïque. Des navires à l'arrêt pendant des jours parce qu'un certificat papier est en route, c'est inacceptable et cela coûte beaucoup d'argent. Une fois encore, notre pays prend les devants avec un système numérique convivial et efficace. Ainsi, nous donnons une longueur d’avance à nos armateurs, qui veillent chaque jour à ce que les marchandises nous parviennent en temps et en heure. » 

 

Bart Heylbroeck, directeur général a.i. DG Navigation: “Le pavillon belge est reconnu dans le monde entier comme un pavillon de qualité, ses navires répondant aux normes internationales les plus strictes en matière de sécurité, de sûreté et de protection de l'environnement. Afin d’assurer un contrôle plus efficace de cette qualité, la Direction générale Navigation investit dans une digitalisation poussée. Les certificats papier sont remplacés par des certificats numériques. Cette évolution permet aux navires belges, où qu’ils se trouvent dans le monde, de présenter et de gérer rapidement les bons documents à bord, et ce avec des charges administratives réduites à un minimum.” 

 

Wilfried Lemmens, administrateur délégué de l’ Union Royale des Armateurs Belges: “La coopération entre l’Union royale des armateurs belges et la Direction générale Navigation est optimale et constructive, et ce dans une atmosphère unique de partenariat public-privé. Cette interaction permet à une administration belge efficace et innovante de réagir à l’évolution rapide du secteur maritime où les normes de qualité sont de plus en plus strictes. La digitalisation des certificats de navires génère des gains d’efficacité aussi bien pour l’administration que pour les armateurs belges, ce qui contribue à la qualité de la flotte belge et à l'image du pavillon belge.”