Les drones : une technologie aux multiples visages

Vous êtes intrigués par les appareils volants que sont les drones ? Vous aimeriez vous lancer mais ne savez pas trop par où commencer ?   

 

Le SPF Mobilité et Transports vous donne quelques conseils pour apprendre à faire voler votre drone (ou “exploiter votre UAS”) en toute sécurité. 

 

Quatre passionnés e drone vous racontent leurs premières expériences. Ils vous donneront aussi quelques trucs et astuces afin de bien commencer vos exploitations. Enfin, ces quatre témoignages abordent la variété d’intérêts qui peuvent découler des vols de drones : le modélisme, la photographie ou le simple vol par exemple. 

 

La technologie du drone au service de la photographie 

Thierry est responsable des terrains d’aéromodélisme au sein de la Direction générale du Transport aérien. Il lui semblait donc normal de se tenir au courant du fonctionnement des différents appareils volants susceptibles d’être utilisés sur ces terrains. 

 

Après avoir obtenu ses certificats de réussite pour faire voler des drones, et ayant également une formation de photographe à titre privé, Thierry est sollicité par la DG Transport aérien afin de prendre des photographies à l’aide d’un drone. Par la suite, d’autres services ont également fait appel à lui, comme la DG Navigation, pour filmer l’entrée de bateaux au port d’Anvers notamment. 

 

“Ma passion c’est la photographie, j’ai suivi deux ans de cours professionnels. Dès que je trouve un beau paysage, que les conditions météo le permettent et que j’ai obtenu l’autorisation, je fais voler le drone et prends deux/trois photos. Parfois, avec un drone, ça donne une autre prise de vue. C’est vraiment un pur hobby”. 

 

L’acquisition de compétences techniques pour son travail lui a donc permis de donner un nouvel angle de vue à sa passion pour la photographie. 

Le drone : la technologie incontournable de l’avenir 

Mark a toujours eu un intérêt pour la nouveauté et pour les objets volant dans le ciel. C’est donc en toute logique qu’il s’est essayé aux drones. Il a commencé par un drone jouet avec une caméra, il y a déjà 6 ans de cela. Depuis, il s’est investi dans le monde des drones : il a touché à plusieurs types de drones, il est devenu formateur, et a intégré la cellule drone du SPF Mobilité et Transports en 2021. 

 

L'enthousiasme de Mark pour les drones vient également des multiples possibilités que cette technologie offre. Celle-ci est en plein développement et deviendra, pour lui, incontournable à l’avenir. 

 

Selon lui, tous les métiers seront impactés par la technologie des drones : que ce soit pour prendre des photos ou des mesures en architecture, ou dans le monde de l’automobile avec des taxis volants. Certaines applications de cette technologie sont déjà en phase de test : alors que certains livrent des pizzas aux portes des citoyens, d’autres servent à secourir des personnes en montagne. 

 

Enfin, cette technologie profite également aux pays en voie de développement : 

“L’entreprise Zipline au Rwanda, par exemple, survole les hôpitaux avec des drones pour jeter un parachute et livrer des vaccins, du sang, ou des médicaments. Ce qui importe là-bas, c’est de sauver des vies. Et bientôt, ils seront capables d’atteindre 22 millions de personnes.” 

 

Le drone pour son aspect technique : modélisme, pédagogie, recherche et développement 

Ronny est engagé, en 2017, au sein de la DG Transport aérien. Pour marquer son entrée dans le monde de l’aviation, et, sur le ton de l’humour, sa femme lui offre un petit drone de 10 cm. 

 

Son nouveau poste ayant trait aux drones, il choisit de se spécialiser dans la matière via des formations et des conférences. Passionné par les aspects techniques, Ronny se lance aussi dans le modélisme. Il achète et assemble des pièces, construisant ainsi, à chaque fois, des drones de plus en plus sophistiqués. Il cherche toujours à les perfectionner afin de couvrir toute situation qui pourrait se présenter lors d’un vol. 

 

“Mon but est de comprendre ce que le client dit, c’est-à-dire les exploitants de drones qui viennent à la DG Transport aérien avec un manuel d’opérations et des réflexions sur certains aspects techniques. S’ils estiment qu’un développement technologique est possible, alors je dois savoir le faire aussi. S’ils décident qu’une technologie n’est pas réalisable, j’essaie de la faire quand même pour les convaincre du contraire.” 

 

Ce qui l’intéresse donc vraiment, c’est la fabrication de machines à des fins éducatives et de recherche, le vol d’un drone ayant pour but de tester ses constructions. C’est donc son travail qui l’a amené à cette passion. 

 

D’un outil de prise de vue à une carrière professionnelle 

Gert est intéressé par l'électronique depuis son enfance. Cet intérêt l’a poussé à acheter un drone pour filmer les entrainements de foot de son fils. Par la suite, il a reçu un nombre croissant de demandes d’autres clubs de football pour venir filmer leurs matchs ou leurs entrainements. 

 

Un jour, il tombe sur un article de journal relatant un accident provoqué par un drone. Ce fait divers l’interpelle par rapport aux risques quant à la sécurité d’autrui. Il se renseigne et suit les formations nécessaires en vue d’obtenir ses certificats de réussite. 

 

Il se rend compte qu’en tant que particulier, il est difficile d’avoir de bonnes informations sur la sécurité et les formations lors d’un achat de drone. C’est alors qu’il se lance dans la vente de ces appareils. Ses activités évoluent vers un public professionnel (notamment des entreprises). Son point fort est d’associer la vente à des conseils de sécurité et de formation. 

 

“Je raconte mes expériences, leur conseille de s’inscrire en tant qu’exploitant de drone. Je vais aussi les informer sur les dangers et les risques. Il faut connaître la théorie, passer son certificat, mais également se former d’un point de vue pratique. C’est dans le cas où il y a un problème (vent, perte de signal GPS, etc.), qu’il faut être capable de maîtriser son drone ; d’où l’importance de la formation.” 

Quelques trucs et astuces pour bien commencer son exploitation de drone 

Toutes ces possibilités que le drone offre vous donnent envie de vous lancer dans l’aventure ? Thierry, Mark et Ronny vous partagent quelques trucs et astuces pour démarrer votre exploitation de drone, en toute sécurité. 

  • Commencez par acheter un petit drone, afin de vous familiariser avec cette technologie. 

  • Enregistrez-vous en tant qu’exploitant auprès de la cellule Drone via le Drone Portal et rejoignez les 10.000 exploitants déjà inscrits sur la plateforme belge. Contrairement à d’autres pays, l’inscription est gratuite en Belgique ! 

  • Vérifiez votre assurance responsabilité civile, certaines couvrent les vols de drones. Si ce n’est pas le cas, veillez à prendre une assurance en plus pour bien vous protéger. 

  • Formez-vous gratuitement sur la plateforme en ligne et passez l’examen, gratuit lui aussi, afin de bien connaitre les règles en vigueur. Formez-vous en fonction du type de drone que vous avez acheté et de l’utilisation que vous souhaitez en faire.  

  • Lisez bien le manuel d’utilisation de votre drone et veillez à bien préparer votre vol ; soyez sûr de ce que vous faites. 

  • Calibrez systématiquement votre drone avant de commencer votre vol. 

  • Apprenez à utiliser votre drone via des exercices de vol pratiques afin de pouvoir le manipuler parfaitement lors de vos exploitations (comme par exemple les exercices de vol en carré ou en cercle à une hauteur raisonnable et toujours avec le drone à vue). 

 

Chaque vol est différent car leurs conditions ne sont jamais identiques. Il est donc primordial de bien vous former afin de vous adapter à ces conditions. Commencez petit et en toute sécurité : vous pouvez déjà réaliser de grandes choses avec un petit drone. 

 

Pour plus d’informations, consultez nos conseils pour bien préparer vos vols de drone

 

En conclusion... enregistrez-vous et formez-vous, c’est gratuit ! De plus, votre certificat de réussite et votre enregistrement vous ouvriront peut-être les portes vers de nouvelles possibilités. 

 

Pour plus d’information, consultez :