L’Année européenne du rail – Le transport ferroviaire de marchandises, un mode de transport durable, innovant et sûr

À l’initiative de la Commission européenne, 2021 est l’Année européenne du rail : coup de projecteur sur les corridors de fret ferroviaire et le transport de marchandises par rail, ce mode de transport durable, innovant et sûr.

 

Un train de marchandises émet six fois moins de CO2 qu’un camion

À côté du transport de passagers bien connu de tous, le transport ferroviaire de marchandises est un acteur important de la politique de décongestion des routes et de diminution des émissions de CO2. Il joue un rôle essentiel pour des pans entiers de notre économie. En effet, un train de marchandises émet  environ six fois moins de CO2 qu’un camion : 18 grammes de CO2 par tonne-km contre 112 grammes de CO2 par km, selon des chiffres de 2018.

 

En Belgique, le transport de marchandises ferroviaire ne représente encore qu’une part limitée du transport par rapport au transport routier. Entre 2008 et 2019, la part du fret transporté par le rail a diminué d'environ 4 % ; cependant, elle s'est stabilisée ces dernières années autour de 10 %.

 

Le transport ferroviaire est une priorité du gouvernement belge, qui vise à doubler le volume de fret ferroviaire transporté d'ici à 2030. Cet objectif est également partagé par nos ports qui, en raison de leurs objectifs de croissance de volumes, de la congestion de nos routes et de l'industrie qui y est implantée (par exemple, la chimie), sont à l’origine de la majorité du transport de marchandises par rail. En effet, la majorité des trains de marchandises y sont chargés .

 

Les corridors de fret ferroviaire : une facilitation du transport de marchandises en Europe

En général, le rail est intéressant pour des segments spécifiques et souvent sur de longues distances. Les conteneurs intermodaux (32%), les métaux (27%) et les produits chimiques (15%) représentent près de trois quarts des marchandises transportées. Depuis la libéralisation des chemins de fer en 2007, neuf entreprises ferroviaires sont actives dans le transport de marchandises en Belgique.

 

Pour transporter leurs marchandises à travers l’Europe, ces entreprises bénéficient des services des corridors de fret ferroviaire, qui ont pour objectifs de faciliter le transport de marchandises par rail entre les pays européens et d’offrir ainsi une alternative fiable au transport routier international.

 

Les corridors de fret encouragent  la coopération entre les gestionnaires d’infrastructure, par exemple entre Infrabel en Belgique et SNCF Réseau en France. Ils permettent aux entreprises ferroviaires de traverser plus simplement les différents pays européens.

 

Avec une approche transnationale, ces corridors participent aux politiques permettant de favoriser l’usage du rail par rapport aux autres modes de transport et ainsi, aider l’Europe dans sa transition écologique.

 

Les corridors, mis en place depuis 2010, sont au nombre de onze. Ils sont composés de lignes reliant des terminaux de plusieurs pays. Chaque État membre de l’Union européenne possédant un chemin de fer est traversé par au moins un corridor. D’autres pays, tel que la Suisse, ont également rejoint l’initiative.

 

Quels sont les corridors de fret qui traversent la Belgique ?

La Belgique est, quant à elle, traversée par trois Corridors:

Quel est le rôle de notre  SPF ?

Chaque Corridor dispose d’une structure de gouvernance qui en assure son bon fonctionnement.  Un des organes de gouvernance, nommé comité exécutif, regroupe les ministères des transports des pays membres du corridor. Au sein de ce comité et aux côtés des autres ministères, le SPF Mobilité et Transports définit les orientations stratégiques du corridor et supervise le travail réalisé par les gestionnaires d’infrastructure.

 

En 2021, le SPF Mobilité et Transports préside les comités exécutifs du Corridor Mer du Nord – Méditerranée, de manière permanente, et du Corridor Mer du Nord – Baltique, en tant que présidence tournante.

 

Plus d’infos ?