Etats généraux de la sécurité routière : objectif “All for zero”

Chaque semaine, la route tue encore de trop nombreuses personnes. Parce que la sécurité sur la route est une réelle question de société, la 6ème édition des Etats généraux de la Sécurité Routière était organisée ce mardi 23 novembre à Schaerbeek, pour sensibiliser et responsabiliser les usagers de la route face aux accidents et à leurs conséquences dramatiques.


L’occasion pour les Ministres de la Mobilité, Georges Gilkinet, de la Justice, Vincent Van Quickenborne, et de l'Intérieur, Annelies Verlinden, de rappeler leur objectif commun de 0 décès sur la route d’ici 2050, au travers du  "Plan Fédéral de Sécurité Routière" (PDF, 846.63 Ko) auquel a largement contribué le SPF Mobilité et Transports. Ses 32 mesures, basées sur les recommandations de la Commission fédérale pour la sécurité routière et s'appuyant sur un processus de participation citoyenne, ciblent les dangers principaux de la route : l’usage du GSM au volant, la sécurité aux passages à niveau, la récidive ou la consommation de substances qui diminuent la vigilance au volant.


Le ministre fédéral Georges Gilkinet, la ministre flamande Lydia Peeters, la ministre wallonne Valérie De Bue et la ministre bruxelloise Elke Van den Brandt ont également profité de cette journée pour présenter le tout premier  "Plan Interfédéral de Sécurité Routière" (PDF, 1.17 Mo) . Pour atteindre leur objectif “All for zero”, leurs actions porteront sur un meilleur partage des connaissances, une législation adaptée, une lutte contre les comportements dangereux et des sanctions alternatives plus efficaces. Le plan interfédéral met également l’accent sur les usagers actifs, essentiellement les piétons et cyclistes, et l’utilisation de nouvelles technologies.


Georges Gilkinet, Ministre fédéral de la Mobilité : "Penser chacun dans son coin ne sauvera pas de vies. C'est pourquoi nous voulons aujourd'hui collaborer davantage afin que les politiques menées au niveau fédéral et régional soient en phase les unes avec les autres et que nous puissions ensemble veiller à la sécurité de chacun.e. La mobilité est une liberté dont nous pouvons profiter que si nous nous sentons en sécurité lors de nos déplacements."