Achats en ligne : 61% des Belges attentifs à privilégier un mode de livraison éco-responsable si possible

Le commerce en ligne ne cesse de progresser et nos nouvelles habitudes de consommation auront à terme un impact visible sur la mobilité des biens et des personnes. En avril 2021, le SPF Mobilité et Transports a mené une enquête auprès de la population belge pour en apprendre davantage sur leurs habitudes d’achats en ligne.

 

Il en ressort quelques constatations marquantes :

  • 80% des Belges achètent régulièrement en ligne. La majorité d’entre eux estime que les achats en ligne couvrent de nombreux avantages, notamment la diminution des déplacements et la possibilité de commander 24/7.
  • La crise sanitaire a eu un impact sur la progression des achats en ligne, 35% des Belges souhaitent éviter les foules dans les magasins.
  • 61% des Belges opteraient pour une livraison éco-responsable si celle-ci leur était proposée.
  • Les Belges préfèrent la livraison à domicile mais pour les livraisons en point relais, 42% utilisent le vélo ou la marche pour récupérer leur colis. 

Le commerce en ligne pourrait entrainer une diminution des déplacements des personnes

La majorité des répondants à l’enquête a une pratique, plus ou moins régulière, du commerce en ligne (80 %) et plus de la moitié d’entre eux (64 %) lui associent une diminution de leurs déplacements dans les magasins.

 

Différents facteurs favorisent la croissance du commerce en ligne. Notamment, le fait de pouvoir commander en ligne à toute heure du jour et de la nuit et sept jours sur sept, ce qui représente une motivation pour 30% des répondants qui déclarent acheter en ligne. Mais aussi, l’augmentation des difficultés liées aux déplacements encourageraient ceux qui achètent en ligne à le faire davantage (63% d’entre eux).

 

A terme, la progression du commerce en ligne pourrait entrainer une diminution des déplacements des personnes.

 

La crise sanitaire influence les achats en ligne

Les difficultés que la crise sanitaire a entrainé représentent le motif le plus souvent évoqué aux achats en ligne (48%). On peut mettre cela en parallèle avec le fait de vouloir éviter les foules dans les magasins, comme l’avancent 35% des acheteurs en ligne, contre 9% en 2019.

 

61% des Belges attentifs à privilégier un mode de livraison éco-responsable

La question de l’impact environnemental de la livraison des biens achetés en ligne interpelle largement les répondants : 61% d’entre eux seraient attentifs à privilégier un mode de livraison éco-responsable. 70% seraient même prêts à accepter des délais de livraison plus longs si cela contribue à préserver l’environnement.

 

Par exemple, l’émergence de la livraison à vélo et à vélo-cargo reçoit un accueil plutôt favorable de la part des répondants. En effet, 52% de ces derniers privilégieraient cette option si elle était disponible.

 

Les Belges utilisent le vélo ou la marche pour se rendre dans un point relais proche

84% des acheteurs en ligne choisissent de ne pas se déplacer en se faisant livrer à domicile. Lorsque les achats sont livrés dans un point relais, ils préfèrent un point de collecte proche de leur domicile où ils peuvent récupérer leurs achats à pied (28%) ou à vélo (14%).

 

 

Georges Gilkinet, Ministre fédéral de la Mobilité : "Nous faisons de plus en plus d'achats en ligne, mais la rapidité du service a souvent un coût élevé : non seulement en raison des conditions désastreuses pour les employés de certains fournisseurs, mais aussi au regard de notre sécurité routière et de l'impact environnemental de ces livraisons. Il faut que cela change. Cette étude du SPF Mobilité et Transports montre aujourd'hui que 61% des Belges opteraient si possible pour des livraisons plus respectueuses de l’environnement. Il est important que nous travaillions ensemble à ce changement. Je soutiens donc pleinement ma collègue Petra De Sutter qui s'efforce de réduire l'impact négatif de ce secteur sur l'environnement."

 

 

Méthodologie

La présente enquête a été réalisée en ligne par la société iVOX pour le compte du Service public fédéral Mobilité et Transports, entre le 12 et le 19 avril 2021, auprès de 2.000 répondants représentatifs de la population belge (genre, âge, région du domicile et niveau d’éducation).

 

 

Plus d'informations

Pour des données plus complètes, vous pouvez consulter le rapport publié sur notre site web.