100 ans au service de l’aviation civile

L’aéroplane Caudron, un ancien bombardier, effectue le premier vol de presse de Paris à Bruxelles en 1919. Dans la cabine ouverte (!), 12 à 15 passagers pouvaient prendre place. (photo : Archive Frans Van Humbeeck – www.hangerflying.eu )

 

 

Après la Première Guerre mondiale, l'aviation militaire s'est rapidement transformée en aviation civile commerciale. Les premiers services publics ont été mis en place pour soutenir et gérer ce secteur de manière efficace et sûre. 
Il y a exactement 100 ans aujourd'hui, le 21 février 1920, le colonel Roland Van Crombrugge devenait le premier Directeur général de l'Administration de l'Aéronautique, alors encore sous la tutelle du Ministère de la Guerre.

 

C’est comme ça que tout a commencé ...

 

Georges Nélis, fondateur de l'aéronautique belge

 

Nous sommes en 1919 et le monde se remet à peine de la première guerre mondiale. L'aviation a fait d'énormes progrès et gagne en importance un peu partout. En Belgique, c'est surtout Georges Nélis – premier pilote militaire belge, devenu entre-temps commandant-aviateur et chef des Services de l’Aviation militaire belge – qui est convaincu des possibilités offertes par l'aviation. Le 15 janvier 1919, il publie l'ouvrage qui conduira à la création de l'aviation civile en Belgique : « L’expansion belge par l’aviation ». 
Dans ce travail, Georges Nélis plaide pour une aviation militaire forte, un ministère de l'aviation, une expansion de la flotte civile et des connexions entre Bruxelles et les grandes villes européennes. Grâce notamment au soutien du Roi Albert I et des grandes banques du pays, il réussit à concrétiser cette vision, et peut donc être considéré sans risque d’erreur comme le fondateur de l'aviation civile et de l'industrie aéronautique en Belgique.

 

Création de l'Administration de l'Aéronautique

 

La première convention internationale de l'aviation a lieu à Paris le 13 octobre 1919. La Belgique est parmi les premiers pays au monde à avoir signé cette convention.


 
La surveillance gouvernementale de l'aviation prend forme avec la loi du 16 novembre 1919. Cette loi de 6 articles seulement donne au gouvernement le pouvoir de déterminer les règles de l'aviation.

 

Le 21 septembre 1919, l’Administration de l’Aéronautique est créée par arrêté royal sous la tutelle du Ministère de la Guerre. Plusieurs lois suivent rapidement, qui détermineront les tâches spécifiques et la structure de cette administration. 

 

Les lois définissent également les règles concernant les lettres distinctives belges (O-B--), l'immatriculation des aéronefs, les licences de vol, les certificats de navigabilité, les règles de vol, les signaux, etc., conformément aux dispositions de la première convention internationale concernant l'aéronautique, la Convention de Paris.

 

Le 21 février 1920, le colonel Roland Van Crombrugge devient le premier Directeur général de l’Administration de l’Aéronautique. Cela fait de la Belgique l'un des premiers pays au monde à se doter d'une administration pour l'aéronautique. 

 

Le service se compose alors d'un secrétariat et de quatre « bureaux » ou départements :
1ER BUREAU : ORGANISATION DES LIGNES AÉRIENNES Organisation des aérodromes et taxes ; équipement des lignes aériennes, T.S.F. et météorologie ; cartes aéronautiques.
2E BUREAU : EXPLOITATION DES LIGNES AÉRIENNES Lignes nationales et internationales ; primes à donner à titre d’encouragement aux sociétés de transport ; certificats et licences de navigabilité ; brevets d’aptitude et licences du personnel de conduite ; police aérienne ; questions douanières, postales et coloniales.
3E BUREAU :   QUESTIONS GÉNÉRALES, JURIDIQUES ET DIVERSES Relations internationales ; application de la convention aérienne internationale ; renseignements sur les aéronautiques étrangères ; questions juridiques, contraventions, lois, arrêtés et règlements relatifs à la navigation aérienne ; cartographie ; aéronautique sportive ; documentation et vulgarisation.
4E BUREAU : TECHNIQUE DE L’AÉRONAUTIQUE Création d’une section technique et expérimentale ; laboratoires aéronautiques et médicaux ; concours ; industries, primes d’encouragement et contrôle ; enseignement : écoles civiles de pilotes, universités et écoles industrielles ; mobilisation de l’aéronautique civile.

 

En 2020, la Direction générale Transport aérien du SPF Mobilité et Transports fête son 100e anniversaire. Nous avons plongé dans nos archives et au cours de l’année à venir, nous publierons régulièrement des articles sur les événements intéressants de cette période historique. Suivez-nous sur Facebook ou Instagram !

 

 

Le lieutenant Nélis en 1911, Professeur-Directeur adjoint de l’école d’aviation de Brasschat. Photo: Vieilles Tiges de l’Aviation Belge - http://vieillestiges.be

 

 

Georges Nélis fait visiter au roi Albert I les installations de la SNETA (aux alentours de 1920). Photo: Vieilles Tiges de l’Aviation Belge - http://vieillestiges.be

 

 

La première loi (16 novembre 1919) réglementant l'aviation belge ne contient que 6 articles mais pose les bases de la politique aéronautique belge et de la surveillance gouvernementale.

 

 

Le Colonel Roland Van Crombrugge devient le 21 février 1920 le premier Directeur Général de l’Administration de l’aéronautique.