A l’horizon 2040: le transport de personnes atteint un pic, le transport de marchandises continue à croître

Aujourd'hui, le Bureau fédéral du Plan, en collaboration avec le SPF Mobilité et Transports, présente les perspectives à long terme de la demande de transport à politique inchangée. 

 

Quelques points-clés du rapport:   

Saturation du transport de personnes 

  • La demande de transport de personnes continue d’augmenter, mais la saturation se fait d’ici 2040. 

  • La voiture reste le moyen de transport le plus important pour le transport de personnes. 

 

Croissance du transport de marchandises 

  • Le transport de marchandises connaît une croissance plus forte que le transport de personnes. 

  • Cette croissance s’explique par la présence de grands ports maritimes et d’infrastructures. 

  • Le rail et la navigation intérieure augmentent, mais le transport routier reste dominant pour le transport de marchandises. 

 

Plus de bouchons 

  • En raison de l’augmentation du transport de personnes et de marchandises, la vitesse sur le réseau routier diminue. 

  • Cette baisse de la vitesse moyenne est plus prononcée dans les grandes villes, notamment à Anvers et Bruxelles 

  • La vitesse moyenne à Anvers diminue d'environ 13%. 

 

Moins d'émissions d'azote et de particules fines, mais plus de gaz à effet de serre 

  • Grâce à de nombreuses mesures et aux  nouvelles technologies, les émissions directes de polluants tels que l'azote et les particules diminuent en dépit de la croissance de la demande de transport. 

  • Les émissions de gaz à effet de serre augmentent légèrement. 

 

Les perspectives de transport à long terme en Belgique sont publiées tous les trois ans depuis 2009. Ce rapport en est à sa quatrième édition. 

 

Lisez le rapport complet