Enquête Monitor : la mobilité des Belges en chiffres

9 décembre 2019 - Le SPF Mobilité et Transports présente aujourd'hui le rapport de l'enquête Monitor réalisée en 2017 auprès de 10.632 Belges. Outre les déplacements quotidiens, cette enquête contient également des chiffres sur les voyages d'agrément et les mouvements de la population non active, tels que les jeunes et les personnes âgées. Les résultats montrent que la voiture reste le principal moyen de transport, mais qu'il existe des différences en termes de région, d'environnement urbain ou rural, d'âge et de sexe. 

 
Chiffres clés 

 

  1. La voiture en tête : 61% de tous les déplacements et 74% des km parcourus 

La voiture reste le moyen de transport préféré des Belges. 61% de tous les trajets sont effectués en voiture. La part de la voiture devient encore plus grande si l'on considère le nombre de kilomètres parcourus. 74% des kilomètres parcourus le sont en voiture. L’automobile est donc bien représentée dans les familles belges: 84% des ménages en ont au moins une. 

 

Le Belge préfère également la voiture sur de courtes distances. 17% des trajets de moins d'un kilomètre sont effectués en voiture. D’ailleurs, 18% des déplacements en voiture sont inférieurs à 5 km. 

 

Si l'on compare avec les chiffres des enquêtes précédentes (Mobel 1999 et Beldam 2010), on remarque que depuis 1999, la part des voitures dans le nombre de déplacements est passée de 67% à 61%. Toutefois, cela n’affecte pas la situation sur la route car, en chiffres absolus, le nombre de trajets ne fait qu’augmenter en raison de la croissance démographique. 

 

  1. 31% de tous les déplacements pour les loisirs, 19% pour les trajets domicile-travail 

Dans l’enquête, nous avons demandé aux répondants pour chaque déplacement d’en donner la raison. Nous remarquons que toutes les catégories d’âge effectuent un grand nombre de trajets pour les activités de loisirs: 31% des déplacements des Belges le sont pour des activités de loisirs. Nous voyageons aussi beaucoup pour le shopping et les services: 25%. À titre de comparaison, les trajets domicile-travail représentent 19% de tous les déplacements. 

 

Si nous considérons le nombre de kilomètres parcourus lors de ces déplacements, nous ne trouvons qu'une petite différence entre le nombre de kilomètres parcourus pour les loisirs (18 km) et pour les déplacements  domicile-travail (21 km). En ce qui concerne les achats, ils sont réalisés dans les environs avec une distance moyenne de 10 km. 

 

  1. En ville: plus de 20% des déplacements se font en transports en commun 

En raison du caractère urbain de la région, les Bruxellois ont des habitudes de transport différentes. Ici, moins de la moitié des déplacements (46%) se font en voiture, ils se font de préférence en transports en commun (21%) et à pied (24%). Nous observons également cette tendance dans les autres grandes villes où plus de 20% des déplacements sont effectués en transports en commun. 

 

Si nous examinons les mouvements entre les grandes villes, nous constatons que les transports en commun y occupent une part importante. 56% des voyages entre les grandes villes se font en train et dépassent donc l'utilisation de la voiture (43%). 

 

Cela ne change rien au fait que la majorité des voyages, à savoir 77%, ont lieu dans des zones plus rurales. La voiture est le principal moyen de transport pour ces trajets. 

 

  1. Les hommes parcourent plus de kilomètres et passent plus de temps à se déplacer que les femmes 

Dans l'ensemble, les hommes sont plus mobiles que les femmes. Ils parcourent plus de kilomètres et passent plus de temps à voyager. Les femmes sont moins au volant que les hommes et voyagent plus souvent en tant que passagers. Les femmes se déplacent plus souvent à pied ou en transports en commun que les hommes. 

 

  1. L'intermodalité reste marginale 

Seulement 2% de tous les voyages sont effectués avec plus d'un moyen de transport. Dans la plupart de ces trajets, le train est le principal moyen de transport. 

 

Méthodologie 

Pour cette enquête, 10.632 Belges ont été sélectionnés. Ils sont représentatifs de la population belge par âge, sexe et région. 8 000 répondants étaient majeurs. Les 2 000 autres répondants étaient des mineurs et ont été interrogés avec une enquête légèrement modifiée. Cette enquête est divisée en 2 parties. Un questionnaire général sur le comportement de la personne concernée en matière de mobilité et sur la possession de véhicules et les abonnements de transports en commun dans la famille a été complété par un questionnaire supplémentaire sous forme d’agenda dans lequel le répondant conservait un enregistrement détaillé des mouvements de la veille. 

 
Le SPF Mobilité et Transports en tant que centre de connaissances pour la mobilité 

Emmanuelle Vandamme, Présidente du SPF Mobilité et Transports : « Ce rapport est le fruit d'une collaboration entre le SPF Mobilité et Transports et l'Institut Vias. Nos deux organisations ont une solide expertise dans la mise en place et la conduite d’études. Cette recherche cartographie le comportement des déplacements de la population.  

 

À une époque où les problèmes de mobilité deviennent de plus en plus importants pour tous les citoyens, il est essentiel de disposer d’une image correcte et précise de la situation actuelle, ce qui peut permettre d’éclairer les décisions politiques. » 

 

Documentation :

- le rapport

-  la présentation (PDF, 988.72 Ko)