Un code de bonnes pratiques régit l’expérimentation des véhicules autonomes sur la voie publique

Dans les secteurs de l’automobile et du transport, la technologie évolue sans cesse . De plus en plus de fabricants expérimentent, d’ailleurs, des technologies d’assistances aux conducteurs de véhicules : du système avancé de régulation de la vitesse jusqu’au véhicule entièrement autonome limitant l’intervention du conducteur aux seules situations d’urgence. Ces systèmes offrent un potentiel énorme pour contrer les effets négatifs de la circulation routière. Ils permettent de réduire le nombre d’accidents de la route ; grâce à diverses applications, ils contribuent également à une baisse des rejets polluants et à une fluidification du trafic.

 

Ces technologies sont donc profitables pour tous, mais elles doivent bien entendu d’abord être testées en conditions réelles. La voie publique est le lieu idéal pour cela mais sous certaines conditions. Les autorités doivent veiller à l’équilibre entre, d’une part, les tests sur la voie publique et, d’autre part, la sécurité routière, tant pour le conducteur et les passagers éventuels du véhicule d’essai que pour les autres usagers de la route. C’est pourquoi l’organisateur de l’essai doit prouver qu’il a tout mis en œuvre pour minimiser les risques.

 

Ce code liste les recommandations à suivre pour les organismes qui souhaitent tester des technologies de conduite assistée ou des véhicules partiellement, voire complètement automatisés, sur la voie publique ou dans d’autres lieux publics en Belgique.

 

Pour pouvoir réaliser ce type d’essais, les organismes doivent adresser un formulaire de demande au SPF Mobilité et Transports. Ils doivent également obtenir une autorisation de la part des Régions pour l’utilisation de leurs infrastructures routières.

 

Ces recommandations ont été établies par un groupe de travail dirigé par le SPF Mobilité et Transports et composé des services publics régionaux, des fédérations sectorielles Agora et Febiac et de l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR).

 

Vous trouverez plus d’informations sur notre site web.