Récidive : sur la route, 1+1=3 !

Selon une enquête de l’IBSR (l’Institut Belge pour la Sécurité routière), moins de 1% de la population belge connaît le durcissement des règles à l’encontre des récidivistes. Parce qu’œuvrer pour davantage de sécurité sur les routes et diminuer ainsi le nombre de victimes de la circulation est l’un de nos objectifs majeurs, nous vous rappelons que sur la route 1+1=3 !

 

Depuis le 1er janvier 2015, la loi a été élargie et a renforcé le champ d’application de la récidive en permettant de punir une combinaison d’infractions graves. Auparavant, seule la répétition d’une même infraction pouvait être prise en considération pour l’application de la récidive. Ces nouvelles mesures visent les conducteurs qui, en dépit d’une première condamnation, ont à nouveau adopté des comportements dangereux et ainsi commis une nouvelle infraction grave.

Une enquête menée en novembre 2015 par l’IBSR a démontré que seul 1% des belges était au courant de ce changement de la loi envers les récidivistes. Il est donc important pour notre SPF de rappeler que sur la route, 1+1=3.

N’hésitez pas à relayer ce message auprès de vos contacts grâce aux réseaux sociaux via notre compte twitter , notre page facebook ou Linked’in .

 

Invitez vos amis à respecter le code de la route afin qu’ils évitent la carte rouge. Effectivement, les peines à l’encontre des récidivistes ne sont pas légères. Un conducteur déjà condamné, par exemple, pour une conduite sous influence de l’alcool se verra infliger par le juge les sanctions suivantes :

Chacun d’entre nous peut un jour être concerné par la récidive. En effet, ces sanctions sont appliquées lors :

  • de conduite sous l'influence de l'alcool et de drogues;
  • de vitesse excessive et inadaptée;
  • de l'utilisation d'un détecteur de radar;
  • de conduite sans permis de conduire valable;
  • de délit de fuite;
  • d’infractions du quatrième degré (ex.: ne pas respecter les injonctions d'un agent qualifié).

 

Plus d’informations