Des Etats Généraux pour donner une nouvelle impulsion à la politique de sécurité routière

Le 20 octobre 2015
  
Des Etats Généraux pour donner une nouvelle impulsion à la politique de sécurité routière
La Ministre Galant appelle les citoyens à participer au débat
 
La Ministre Fédérale de la Mobilité, Jacqueline Galant, organise, en collaboration avec l’Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR) et le SPF Mobilité et Transports, de nouveaux Etats Généraux de la Sécurité Routière. Ceux-ci se dérouleront le 15 décembre 2015 à Tour & Taxis et auront pour objectif de formuler de nouvelles recommandations visant à poursuivre la lutte contre l’insécurité sur les routes. Pour la première fois, les Etats Généraux feront appel aux citoyens qui débattront sur 5 grands thèmes.
 
L’accord gouvernemental stipule que d’ici 2020 le nombre de tués dans la circulation doit avoir diminué de moitié par rapport à 2010. Cet objectif a été repris des Nations Unies et de la Commission européenne mais pour qu’il devienne réalité, il reste pas mal de pain sur la planche. C’est pourquoi la Ministre Fédérale de la Mobilité Jacqueline Galant organise, en collaboration avec l’Institut Belge pour la Sécurité Routière et le SPF Mobilité et Transports, de nouveaux Etats Généraux de la Sécurité Routière. 
 
Nouvelles recommandations
Les derniers Etats Généraux de la Sécurité Routière datent de mai 2011. L’objectif pour 2020 était de réduire de moitié le nombre de tués sur les routes par rapport à l’année 2010, où 840 tués avaient été recensés. Les statistiques d'accidents montrent que nous n’atteindrons pas cet objectif: en 2014, le nombre de personnes ayant perdu la vie sur les routes est estimé à 715. La baisse depuis 2010 est trop limitée pour pouvoir réaliser les objectifs ambitieux fixés à l’horizon 2020. Les résultats de l’évaluation pour 2015 seront communiqués lors des Etats Généraux. 
 
L’objectif des Etats Généraux 2015 est de faire un état de la situation actuelle et d'évaluer les mesures prises en 2011 avant de formuler de nouvelles recommandations. “Nous sommes à mi-parcours entre 2010 et 2020” déclare Jacqueline Galant, Ministre fédérale de la Mobilité. “Pour atteindre les objectifs fixés, nous devons impérativement redoubler d’efforts. Ces nouveaux Etats Généraux visent dès lors à définir de nouvelles recommandations et à rallier l’ensemble des citoyens à notre cause.”
 
La voix des citoyens
A noter que pour ces Etats Généraux, il n’est pas seulement fait appel à l’avis des experts. Les usagers de la route ordinaires sont également invités à exprimer leur opinion sur la sécurité routière. Dans les semaines qui précèdent les Etats Généraux, différents groupes de travail débattront à propos de cinq thèmes fondamentaux de sécurité routière, à savoir le code de la route, le risque de se faire contrôler, la récidive, la technologie et l’analyse des accidents. A l’issue de ces débats, leurs recommandations seront consignées un rapport de synthèse.
 
Les organisateurs des Etats Généraux croient fermement en l’implication de tous les usagers. “La réduction de 50% du nombre de tués sur les routes est une mission qui ne peut être menée à bien par le seul fait des autorités. Nous avons besoin de la collaboration et de l’engagement des citoyens pour tendre ensemble vers une réduction des victimes de la route” déclare Karin Genoe, administrateur délégué de l’IBSR. Chacun est invité à poster ses idées ou propositions d’amélioration de la sécurité routière sur le site Internet www.egsr2015.be ? Ceux qui le souhaitent peuvent également s’y inscrire à un groupe de travail. 
 
Personnes de contact:
Benoit Godart (porte-parole IBSR): 0476/24.67.20
Axelle Pollet (porte-parole J. Galant): 0475/84.38.91

L'IBSR Instutut Belge pour la Sécurité Routière asbl
Chaussée de Haecht 1405 - 1130 Bruxelles
T +32 (0) 2 244 15 11 - F +32 (0) 2 2 216 43 42
info@ibsr.be - www.ibsr.be - TVA BE 0432.570.411