MAiDEN

MAiDEN signifie « MAritime Information Data Exchange Network ». Ce réseau vise à faciliter l’échange d’informations entre les différents partenaires de la garde côtière. 

Partenaires 

La Direction générale Navigation du Service public fédéral (SPF) Mobilité et Transports assume le rôle de coordinateur de projet et développe le projet avec les partenaires de la garde côtière que sont la Défense, les Douanes, la Police de la navigation et l’agentschap Maritieme Dienstverlening en Kust (Agence des Services maritimes et de la Côte) de l’Autorité flamande. Les services du gouverneur de Flandre occidentale et le secrétariat de la garde côtière se chargent des tâches administratives. Le projet MAiDEN a été lancé le 1er mars 2018 et court sur une période de deux ans. 

 

Plus de sécurité et une meilleure sûreté en facilitant l’échange d'informations 

L’interconnexion des réseaux de données et de communication permettra de faciliter l’échange d’informations et de se faire une idée précise du trafic maritime, ce qui aura pour effet d’améliorer la sécurité et la sûreté maritime ainsi que le contrôle du respect de la législation en mer. 

 

Financement européen 

Le projet MAiDEN est cofinancé par l'Agence exécutive pour les petites et moyennes entreprises (EASME) qui a octroyé un montant de subventions de 749.608 EUR à cet effet. Il s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l'environnement commun de partage de l'information (CISE ou Common Information Sharing Environment) européen devant faciliter l’échange d’informations à l’intérieur et au-delà des frontières en améliorant l’interopérabilité des systèmes IT nationaux dans le domaine maritime.