Organisation maritime internationale (OMI)

La Belgique, candidate au Conseil de l'Organisation maritime internationale (OMI)

La Belgique est au cœur du plus grand hub logistique de l'Europe, avec des ports de classe mondiale comme Anvers, Zeebrugge, Gand et Ostende. Les services de soutage et les routes maritimes internationales favorisent le commerce maritime international et constituent une passerelle européenne vers le reste du monde.

 

En tant que nation maritime, la Belgique attache une grande importance au transport maritime, au secteur maritime et à l'égalité des chances pour tous sur et autour des mers et des océans. Cela est souligné par un engagement de longue date envers l'Organisation maritime internationale (OMI). Cette organisation des Nations unies s'engage en faveur d'une navigation internationale sûre et durable.

 

Notre pays soutient pleinement l'OMI en tant que principal forum de dialogue sur les questions maritimes, en partageant son expertise et en encourageant des solutions pragmatiques et consensuelles. La Belgique considère le développement maritime durable comme un levier unique de croissance économique et de prospérité pour tous. En outre, la Belgique continue d'investir dans la sûreté et la sécurité des navires et des routes maritimes, ainsi que dans la formation et le bien-être des gens de mer. Cela se traduit à la fois par des initiatives nationales de durabilité et par des engagements internationaux en matière de durabilité, de sûreté et de sécurité.

 

Candidature pour la catégorie C du Conseil de l'OMI

Le Conseil est l'organe exécutif de l'OMI et fonctionne grâce à des mandats biennaux. Il compte quarante membres, répartis en trois catégories :

  • La catégorie A comprend dix États qui sont le plus intéressés à fournir des services internationaux de navigation maritime.
  • La catégorie B comprend dix États qui sont le plus intéressés dans le commerce maritime international.
  • La catégorie C comprend vingt États qui ont des intérêts particuliers dans le transport maritime ou la navigation.

 

La Belgique se présente pour une réélection au Conseil de l'OMI dans la catégorie C. Notre pays est membre de l'OMI depuis 1951 et est fier d'avoir contribué au développement de l'industrie maritime avec d'autres pays.

Bart Heylbroeck, Directeur général a.i. de la Direction générale Navigation : « La Belgique est un État du pavillon de premier plan qui met l'accent sur la qualité, l'excellence et l'innovation grâce à un excellent partenariat public-privé pour une navigation sûre et respectueuse de l'environnement.

La Belgique continuera à contribuer à l'Organisation maritime internationale. À cette fin, nous mettons l'accent sur l'innovation et la recherche afin de tirer le meilleur parti des possibilités offertes par les évolutions technologiques et numériques. Consciente que la durabilité maritime est un défi mondial, la Belgique, dans un esprit de partenariat, travaille également avec les pays en voie de développement dans le but commun d'assurer un avenir durable au secteur maritime. »

Wilfried Lemmens, administrateur délégué de l'Union royale des armateurs belges : « L'Union royale des armateurs belges, en tant qu'organe représentatif du secteur maritime belge, souligne le partenariat public-privé unique avec l'administration maritime belge pour créer des synergies et garantir des objectifs communs en matière de transport maritime durable.

Depuis Anvers, le cœur battant de l'Europe maritime, l'Union royale des armateurs belges est également active à l'extérieur de la Belgique : en Europe, sous l'égide de l’ "Association des armateurs de la Communauté européenne" et sur la scène mondiale, via la "Chambre internationale de la marine marchande". La Belgique est membre du Conseil de l'OMI depuis des années, ce qui signifie que notre pays est directement impliqué dans l'élaboration des traités relatifs au transport maritime. »

Plus d'infos

Pour connaître notre vision, vous pouvez consulter les notes explicatives sur notre candidature et ce  dépliant (PDF, 4.06 MB).

 

Les événements à l'honneur : la durabilité en point de mire

Dans les mois à venir, nous prévoyons des événements réguliers sur un certain nombre de thèmes qui nous tiennent à cœur.

 

Un webinaire sur les navires autonomes aura lieu le 22 juin. Gardez un œil sur notre site web pour plus d'informations.

 

À l'automne, vous pourrez également assister à un événement sur les carburants alternatifs pour la navigation, ainsi qu'à un événement sur les possibilités de réduction des émissions de CO2 pour les petits navires (< 5000 GT).

 

Événements passés

Un webinaire sur des solutions pour le bruit sous-marin de la navigation a été organisé le 30 mars 2021. Outre le bruit sous-marin, les mesures proposées peuvent également réduire la consommation d'énergie et les émissions polluantes des navires.

 

Vous trouverez les résultats de cette étude sur le site web du SPF Santé publique (en anglais), ainsi qu'un résumé (en français et en néerlandais).

 

Vous trouverez également plus d'informations sur le webinaire et la possibilité d’enregistrer ce webinaire en consultant ce site.