Demande d’un duplicata d’une plaque abîmée

La délivrance d’un duplicata d’une plaque d’immatriculation normale de format européen peut avoir lieu si elle est détériorée.

  • Celle-ci doit être jointe au formulaire de demande.
  • Ce dernier doit être coché en (2) de la case « X1 » (plaque disponible).
  • En case « X10» (renseignements complémentaires) il faut mentionner « demande de duplicata de plaque abîmée ».
  • La vignette d’assurance doit être apposée sur le formulaire.

La plaque abîmée doit comporter une indication signalant qu’elle n’est pas à radier : « ceci est une plaque abîmée en vue de l’obtention d’un duplicata, voir formulaire en annexe, ne pas radier ». Le personnel DIV chargé de l’ouverture du courrier prêtera particulièrement attention afin que, par erreur, cette plaque ne soit radiée au lieu d’être dupliquée.

Éviter de ne pas avoir une plaque pour quelques jours

L’application stricte de ce texte n’est pas sans inconvénients pour l’usager. En effet, il se trouve sans plaque d’immatriculation pendant la durée nécessaire à la fabrication du duplicata et à son envoi (dix jours ouvrables). Afin d’éviter de vous retrouver temporairement sans plaque, vous pouvez introduire une demande de duplicata dans une antenne provinciale ou aux guichets bruxellois de la DIV et conserver la plaque abîmée dans l’attente du duplicata.

La DIV enregistre la demande et passe commande du duplicata. Celui-ci est alors transmis à l’antenne demanderesse ou au guichetier de Bruxelles, qui peut dès lors procéder à l’échange à une date qu’il aura fixée.

  • Échange physique : 30 euros par bancontact (pas de cash).
  • Si vous désirez absolument recevoir le duplicata à votre domicile, vous devez transmettre la demande et la plaque abîmée à la DIV Bruxelles.